Développement personnel

2 choses qu’un distributeur doit absolument savoir

Ours qui lit

Ce que j’ai remarqué chez moi et ce que je remarque chez les distributeurs, c’est que l’on ne se forme pas assez voire pas du tout. On ne voit pas la nécessité de le faire puisqu’il nous suffit de parler de notre opportunité à plus de monde possible et les personnes vont être conquises sur le champ.

2 choses qu’un distributeur doit savoir pour bien démarrer, c’est de faire usage de questions de renversement et de lire sans modération.

Je vous garantis que cela va renverser tous les NON de votre vie.

Au début, quand on fait du Marketing de réseau, on est tout feu tout flamme. On veut parler à tout le monde. On est sûr que les personnes à qui on va parler vont être enchantés par notre opportunité, nos produits sensationnels. Et puis, vient la douche froide! Les gens n’en veulent pas du tout. »Non, ça ne m’intéresse pas! » ou « J’ai mes produits! » ou « C’est trop cher! » Bref, le NON est très douloureux. Quel genre de questions vous permettront de vous détacher de ce NON ?

Que ressentez-vous quand vous conversez avec une personne et qu’elle vous interrompt régulièrement : « Je le sais. Oh,ça je le sais déjà ! »avant même de finir votre phrase? C’est énervant, n’est-ce pas ? Et pourtant, c’est ce qu’on fait la plupart du temps. Quand votre parrain vous donne une information, comment réagissez-vous? En agissant ainsi, on ne reçoit aucune information et on ne mûrit pas. Êtes-vous sujet à l’orgueil ou choisissez-vous la voie de l’humilité?

Mais avant d’en savoir plus, cliquer ici pour savoir comment séduire vos prospects en 4 étapes.

1) Questions de renversement

La première question qui renverse la sensation de tout savoir avant les autres:

Qu’est-ce que ma lecture m’apprend et comment la mettre en application dans ma vie  ?

Faire usage de questions de renversement et lire sans modération

La répétition est​ l’amie de la mémoire. Nous sommes des vases fuyants. Les rappels sous toutes ses formes sont très utiles. Il ne convient donc pas de dire « Je le sais! » De plus, les personnes qui ont rédigé leur livre ou leur article, nous apportent des idées nouvelles, leur expérience. Et là, on se rend compte qu’on ne sait pas grand chose finalement.

Puis, comme on l’a vu plus haut, le découragement nous envahit quand on ne parraine personne, quand personne n’achète nos produits.                                                       « Ça ne marchera pas pour moi! Rien ne marche! Je n’y arriverai jamais. »

La deuxième question qui renverse ce sentiment d’échec :

Comment cela va t-il marcher pour moi ? N’est-ce pas plus positif ? En se posant cette question, on se projette dans l’avenir, on cherche des méthodes pour y parvenir. On est en mode action alors que se convaincre de ne pas être à la hauteur nous met en mode passif. Notre vision est très limité. Rien ne bouge effectivement.

2) La lecture

Quand vous lisez, vous vous parlez à vous-même, vous photographiez des mots, ressentez des émotions, imaginez des situations. Vous avez sûrement entendu que « Les leaders sont des lecteurs. » Les leaders lisent régulièrement et en tirent profit. C’est pourquoi le succès est au rendez-vous.

 

Mon article  « 2 choses qu’un distributeur doit absolument savoir » vous a plu ?

Venez apprécier un autre article:

 

 

Vous avez lu 2 choses qu’un distributeur doit absolument savoir

Bonne continuation dans votre activité… Nina

 

 

 

Publicités

6 thoughts on “2 choses qu’un distributeur doit absolument savoir”

  1. Coucou Nina,
    La lecture de ton blog me rassure, je viens d’embrasser l’aventure mlm depuis le 6 juin.
    Mais je suis déjà écœurée .
    Je m’explique j’ai choisi le leader top 1 de la compagnie pour laquelle je distribue les produits. Mais je crois que ma upline n’a pas bcp temps pour me former. 3 formations en 15 jours de 1h chacune depuis mon démarrage. Un challenge a réalisé très vite, celui de parrainer pour fin juin 2 personnes et 2 autres pour fin juillet. Je bosse 50h dont 20h pour la ML .
    Ah oui je suis à temps partiel professionnellement.
    J’ai fait ma 1ère réunion de vente seule ce weekend il a fallu que je me rapproche de ma upline pour des conseils, selon moi elle aurait dû le faire seule. . Au final présentation au top, interactive mais niveau vente – de 200€ et on me dit que ce n’est pas bon le lendemain après avoir de moi même repris contact avec la upline . Sauf que je n’ai pas les bases.
    J’entends régulièrement dire que dans le Mlm c’est 80% toi et les 20% restant le produit , fais du Facebook, téléphone a des prospects, parle aux gens… well je ne sais pas pour toi mais je trouve cela agressif . comment faire tout ceci mais de façon plus humaniser car acar oui Je trouve les distributeurs agressufs dans leur approche.
    Qu’en pense tu ?
    Pour ma part pour que les 80% soit optimum je dois être sûre de moi et surtout SURTOUT FORMÉE mais aussi travailler autrement .

    Je souhaite longue vie à ton blog
    Je reviendrai de te rendre visite 😉🙈

    Aimé par 1 personne

    1. Bonjour kts,
      Merci pour ton super commentaire . Moi aussi au début, j’étais déçue du Mlm quand je n’avais pas COMPRIS que le Mlm N’EST PAS DE LA VENTE. C’est moi qui me vendre, c’est-à-dire que je dois trouver des solutions à leurs problèmes et non penser à tout prix que mes produits vont régler leurs problèmes. Il faut leur des conseils, des astuces, créer une relation avant de proposer, non vendre quoi que ce soit. Depuis que je pense comme ça, je me sens mieux.
      A bientôt.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s